Composantes geographiques


I - Les composantes géographiques (numérotées de 1 à 18)

Remarque: Le site fortifié ou oppidum comporte :

 Le site fortifié naturel servant de camp retranché
L’agglomération (urbs en latin)
La partie dominant à pic la plaine à ses pieds et formant   citadelle (arx en latin).

  Pour la distinction entre arx et oppidum cf. de Bello Civili, II, 19, 2 à 4 : « Deux cohortes [furent retenues] pour la défense de la ville… [Puis furent chassées] trois cohortes mises dans leur citadelle. » - Dans ce passage, la ville et la citadelle sont distinctes, comme sur le site de l'Alésia antique.


Le site fortifié (oppidum)

1-
« admodum edito loco » (VII, G9, 1). - D'une hauteur très élevée
2- Socle au sommet pour porter l’agglomération : « ipsum erat oppidum Alesia in colle summo
(id) » - la ville proprement dite d’Alésia était au sommet -

L’environnement « colles…/…cingebant ») « des collines [l’]entouraient »


3- Ceinture de collines, sauf devant l'oppidum : « reliquis ex omnibus partibus colles » (VII,69, 4) » - dans tous les autres secteurs, des collines -
4- Grande proximité de ces collines avec l’oppidum : « mediocri interjecto
spatio
 » - un faible espace placé entre -
5- Altitude égale à celle de l’oppidum : « pari altitudinis fastigio » - d’un même niveau d’élévation -
6- Existence d'escarpements : « loca praerupta » (VII, 86, 4) - des lieux escarpés -

La plaine (planities)

7- Située en avant de l’oppidum: « ante id oppidum (VII, 69,3). - devant cet oppidum -
8- D’une longueur d'environ 4,5 km : « circiter milia passuum III in longitudinem  » - d’une longueur d’environ trois mille pas -
9- Située entre les collines : « intermissam collibus » (VII, 72, 3).
10- Parties basses permettant la mise en eau de fossé : « campestribus ac demissis locis » (VII, 72, 3). - en des lieux plats et abaissés -

Les fleuves (flumina)

11- Nombre : « duo…flumina » (VII, 62, 21). Deux cours d'eau. (il y en a trois à Alise-Sainte-Reine dont l'un, jamais cité, la Brenne, ne coule pas le long de la colline).
12- Importance de ces cours d’eau : emploi de flumen et non de rivus.
  - Flumen signifie masse d’eau qui coule, rivière, fleuve.
  
- Rivus désigne un petit ruisseau - et non les deux banals petits cours d’eau
    d’Alise-Sainte-Reine, l'Oze et l'Ozerain.
13- Léchant (ou lavant) les flancs du mont : « radices... Subluebant 
(id)» - ils léchaient les racines [du mont] -

La colline nord  (a septentrionibus collis)

14- Située exactement au Nord.
15- Ayant un grand périmètre : « propter magnitudinem circuitus » - à cause de son grand périmètre -
16- Dans un endroit peu pratique en légère pente : « iniquo loco et leniter declivi » - en un lieu mal adapté et sensiblement pentu -

La partie de l’oppidum orientée à l’est

17- Les Gaulois établissent un camp sous le rempart de l’oppidum : une partie d’entre eux n’est donc pas sur l’oppidum. « sub muro…/… hunc omnem locum copiae Gallorum compleverant » (VII, 69, 5). - en dessous du rempart, les troupes gauloises avaient rempli toute la place -
18- Ce camp est situé à l’est de l’oppidum et défendu par un fossé et un mur grossier : « quae pars collis ad orientem solem spectabat… fossamque et maceriam in altitudinem VI pedum praeduxerunt
(id)» - ce côté de la colline regardait vers le soleil levant…/… et [les Gaulois] avaient établi devant un fossé et un mur grossier haut de six pieds. -

Fermer la page Fermer la page